Trending February 2024 # Utiliser Une Image Sur Les Médias Sociaux : Comprendre Le Droit D’Auteur # Suggested March 2024 # Top 3 Popular

You are reading the article Utiliser Une Image Sur Les Médias Sociaux : Comprendre Le Droit D’Auteur updated in February 2024 on the website Kientrucdochoi.com. We hope that the information we have shared is helpful to you. If you find the content interesting and meaningful, please share it with your friends and continue to follow and support us for the latest updates. Suggested March 2024 Utiliser Une Image Sur Les Médias Sociaux : Comprendre Le Droit D’Auteur

En fait, vous avez déjà trouvé l’image parfaite, mais un problème subsiste : vous ne maîtrisez pas encore la question des droits d’auteur et ne savez pas si vous pouvez l’utiliser.

Vous n’êtes pas seul. Certaines grandes marques ont déjà commis des erreurs liées au choix des sources de leurs images et au respect des réglementations relatives au droit d’auteur.

Prenez soin de bien vérifier les droits d’auteur associés à une image, car toute atteinte à ce droit peut entraîner de graves conséquences. Voici ce que vous devez savoir avant de partager une image en ligne.

Quelle est la définition du droit d’auteur ?

Le droit d’auteur vise à protéger tous les travaux créatifs. S’il peut être frustrant de faire des recherches complémentaires lorsque vous êtes en quête d’images pour vos publications sur les médias sociaux, n’oubliez pas que cette démarche est également bénéfique pour vous. En effet, les dispositions légales qui protègent les droits des photographes sur leurs images protègent également tous les contenus que vous créez et partagez en ligne.

En quoi consiste précisément le droit d’auteur ? Certains détails peuvent varier selon les pays, mais de façon générale, le droit d’auteur caractérise la propriété de travaux créatifs ainsi que la façon dont ces derniers peuvent être utilisés. Aux États-Unis, le paragraphe 106 de la loi relative au droit d’auteur stipule que le détenteur du droit d’auteur est la seule personne autorisée à :

reproduire l’objet du droit d’auteur

produire de nouvelles créations inspirées de l’objet du droit d’auteur

distribuer cet objet au grand public

afficher cet objet dans un contexte public

Autrement dit, si vous êtes l’auteur d’une création artistique ou d’un texte, celui ou celle-ci vous appartient (même si vous ne l’avez jamais déposé auprès d’un organisme officiel de propriété intellectuelle) et cette propriété vous confère des droits exclusifs concernant l’affichage et la reproduction de cette création.

Si vous utilisez une photo dont vous n’êtes pas l’auteur sans l’autorisation de ce dernier, vous risquez d’enfreindre le droit d’auteur associé à cette image (même si celle-ci a été diffusée de façon publique sur Twitter, Facebook ou tout autre réseau social).

En France, il existe une loi similaire sous l’article L122-5 du Code de la Propriété Intellectuelle.

Qu’est-ce que l’usage loyal ?

L’usage loyal (ou « fair use ») est une exception au champ d’application du droit d’auteur aux Etats-Unis selon laquelle des créations soumises au droit d’auteur peuvent être utilisées sans autorisation lorsque cet usage contribue au bien public par le biais de transformations de l’œuvre.

Il n’existe pas de ligne directrice claire pour déterminer si une utilisation en particulier correspond à un usage loyal, mais un tribunal examinant un tel cas (oui, un tribunal. Êtes-vous vraiment sûr de vouloir courir ce risque ?) se penchera sur les éléments suivants :

La création est-elle utilisée dans un but commercial, caritatif ou pédagogique ?

L’œuvre soumise au droit d’auteur revêt-elle une dimension très créative ou est-elle plutôt factuelle ?

L’œuvre est-elle reproduite en totalité ou partiellement ?

Quel est l’impact de l’utilisation de la création sur le marché potentiel de cette dernière ?

Les parodies et les critiques constituent des exemples d’usage loyal (p. ex., les critiques de film ou de livre citant un extrait des dialogues ou du texte). Pour faire simple, l’utilisation d’une photo dont vous n’êtes pas l’auteur sur les médias sociaux a peu de chances de rentrer dans le cadre juridique de l’usage loyal.

Des dispositions similaires existent également dans d’autres pays. Le droit européen, par exemple, fixe seulement les limites au-delà desquelles le droit d’auteur doit être respecté, ce que doivent respecter les États membres dans leurs exemptions au droit d’auteur, mais ils peuvent être plus restrictifs. En France, c’est l’article L122-5 citée plus haut qui se rapproche le plus de la notion du fair use.

Qu’est-ce Creative Commons ?

Pour être sûr de bien faire, recherchez des images comportant une licence « Attribution » ou une licence Creative Commons Zero (CC0).

La licence « Attribution » de Creative Commons se présente comme suit  :

Image via Creative Commons

Si vous utilisez une image accompagnée de cette licence, n’oubliez pas de mentionner son auteur (crédit).

La licence CC0 se présente comme suit :

Image via Creative Commons

Vous pouvez utiliser les images accompagnées de cette licence quel que soit l’objectif poursuivi (sans obligation de mention de l’auteur).

Quand pouvez-vous utiliser une image dont vous n’êtes pas l’auteur ?

Pour faire simple, vous pouvez utiliser une image dont vous n’êtes pas l’auteur si ce dernier vous a autorisé à le faire. Cela ne veut pas dire que vous devez contacter le photographe dès que vous voulez utiliser une image. Les images sous licence Creative Commons illustrent bien cela : elles indiquent que l’auteur a donné son autorisation, donc inutile de chercher plus loin.

Le partage de photos publiées sur Instagram par le hashtag d’une marque ou dans le cadre d’un concours constitue un autre exemple d’utilisation possible, à partir du moment où cette utilisation s’inscrit dans les bonnes pratiques en matière de partage des publications Instagram (regram), ce qui inclut la mention de l’auteur de la photographie, le cas échéant.

Les photographies issues de banques d’images sont une autre source utile. Des sites comme iStock proposent de vastes bibliothèques de photos adaptées à des objectifs très divers, avec des frais de licence qui varient selon la taille de l’image et le type d’utilisation. Compte tenu de la qualité des images et de l’ampleur du catalogue disponible, le choix d’un abonnement à un tel site peut s’avérer une option intéressante.

Où trouver des images gratuites pour vos publications sur les médias sociaux ? Banques d’images gratuites

Si votre budget ne vous permet pas d’investir dans un abonnement payant, de multiples possibilités s’offrent à vous car de nombreux sites proposent des images libres de droits. Nous avions d’ailleurs écrit un article à ce sujet: 20 banques d’images pour vos publications sur les médias sociaux. Certains d’entre eux, à l’instar de Gratisography, ont été créés par des photographes et proposent un large éventail d’images, de la plus classique à la plus étrange.

Cette photo serait parfaite pour accompagner une publication sur l’envie de voyager. Image via Gratisography.

Celle-ci serait parfaite pour prouver à tout le monde qu’une pastèque peut faire un très joli chapeau. Image via Gratisography.

D’autres sites, comme Unsplash, proposent des images sous licence Creative Commons Zero, ce qui signifie que vous pouvez les utiliser comme vous le souhaitez, sans mentionner le nom de leur auteur.

Image via Benny Jackson.

Recherche avancée d’images sur Google

La fonction de recherche d’images sur Google permet également de trouver des images gratuites, mais la prudence est de mise. Vous devez utiliser la recherche avancée d’images en précisant que vous recherchez des images de la catégorie « Réutilisation et modification autorisée, y compris à des fins commerciales ».

Image via Google Advanced Image Search.

Même en ayant pris ces précautions, pensez à cliquer sur l’image qui vous intéresse pour vérifier que la licence qui l’accompagne est bien adaptée.

La licence de l’image s’affiche sur la droite, juste au-dessus du bouton « Téléchargement gratuit ». Image via Pixabay.

Si le droit d’auteur peut vous sembler un véritable obstacle lorsque vous recherchez une image pour accompagner votre prochaine publication, n’oubliez pas que ce sont les mêmes lois qui protègent tous les contenus que vous créez et partagez en ligne. Les sources d’images pouvant être partagées gratuitement sur les médias sociaux sont si nombreuses qu’aucune excuse ne pourra justifier l’utilisation d’une image sous droit d’auteur sans autorisation. Cette pratique est injuste pour le photographe et elle risque de surcroît de vous mettre, ainsi que votre entreprise, en danger.

Envie d’en savoir plus sur l’utilisation d’images pour vos médias sociaux? Nous vous invitons à lire nos articles suivants:

Gagnez du temps en programmant vos publications sur les médias sociaux (accompagnées ou non d’images) en utilisant Hootsuite.

Essayez notre service gratuitement dès aujourd’hui.

En savoir plus

You're reading Utiliser Une Image Sur Les Médias Sociaux : Comprendre Le Droit D’Auteur

8 Outils Pour Booster Les Performances De Vos Campagnes Sur Les Médias Sociaux

Préparez votre prochaine campagne sur les médias sociaux à l’aide d’une boite à outils adéquate pour gérer votre activité digitale.

Lorsque vous menez une campagne publicitaire sur les médias sociaux, une boîte à outils adéquate peut vous aider à assurer le bon déroulement de tous vos projets.

Gabrielle Maheux, spécialiste en marketing digital, nous parle des outils qu’elle utilise afin de gérer les activités d’Hootsuite sur les médias sociaux.

La boîte à outils d’un responsable des publicités sur les médias sociaux #1 – AdEspresso by Hootsuite

AdEspresso by Hootsuite représente une importante valeur ajoutée dans le cadre de nos activités publicitaires sur les médias sociaux. Tout d’abord, cet outil nous permet de réaliser des split tests d’ensembles d’annonces, une étape essentielle à l’élaboration d’une campagne présentant le meilleur rapport coût-efficacité possible. Dans les jours qui suivent le lancement d’une campagne, nous sommes déjà en mesure d’identifier les textes et créations publicitaires qui rencontrent le plus de succès et de comprendre pourquoi. Les performances de nos campagnes sont ainsi boostées.

De plus, le tableau de bord des annonces donne accès à un aperçu des performances et de leur évolution au fil du temps, à des indicateurs de suivi, au coût total de la campagne ainsi qu’aux annonces dont les performances sont les plus élevées ou les plus faibles. Il est donc très simple d’identifier les annonces qui n’ont pas l’impact espéré.

Grâce à AdEspresso, nous sommes également en mesure de booster des publications depuis notre tableau de bord Hootsuite et d’investir davantage dans les publications organiques qui rencontrent un grand succès. Il ne nous reste alors plus qu’à configurer la campagne publicitaire, sélectionner le compte publicitaire, effectuer un split test, puis gérer l’annonce à partir d’Hootsuite.

#2 – Evernote

Nous utilisons Evernote pour communiquer toute information utile sur nos annonces aux autres membres de l’équipe. Chaque fois qu’une modification est apportée à l’annonce ou que nous modifions notre stratégie, nous ajoutons ainsi une note récapitulant le moment où a été prise une décision ainsi que les raisons la motivant.

Evernote est d’une grande utilité pendant la phase de planification d’une campagne publicitaire puisqu’il offre la possibilité d’établir un échéancier, d’attribuer des rôles et des responsabilités, et de préparer un rétroplanning de la campagne. Cet outil permet également de créer des liens vers d’autres documents tels que la présentation de la stratégie ou des échéanciers.

#3 – Hootsuite Enhance

Lorsque nous créons des annonces, nous avons souvent besoin d’accéder à des images que nous pourrons ensuite personnaliser ou redimensionner pour les publier sur les médias sociaux. Grâce à Hootsuite Enhance, nous pouvons ajouter des effets, des filtres et des polices et créer ainsi de toutes nouvelles images.

Par ailleurs, une image destinée à une annonce publicitaire sur les médias sociaux ne peut pas être couverte à plus de 20 % par du texte. Nous contrôlons donc nos images à l’aide de l’outil de superposition de texte de Facebook afin de nous assurer que cette condition est bien respectée.

#4 – Les codes UTM

Chacune de nos campagnes publicitaires inclut des paramètres UTM. Ces paramètres nous informent sur le trafic et les conversions suscités par une annonce donnée, et nous aident à identifier la source du trafic social, c’est-à-dire le réseau social à partir duquel provient ce trafic.

Les codes UTM nous permettent aussi de regrouper nos annonces selon leur type. Pour cela, nous configurons différentes balises correspondant à un thème général, tel que la notoriété de la marque, ou à un type de campagne, tel que le ROI des médias sociaux. Nous pouvons ainsi regrouper les performances de nos annonces et formuler des observations. Et si nous constatons qu’un groupe d’annonces est plus efficace sur un certain canal, nous adaptons notre budget en conséquence.

#5 – Slack

Slack est une plateforme de collaboration inter-équipe très performante. Lorsque nous travaillons sur une campagne majeure, elle nous permet de créer un groupe, de charger des documents et des ressources, et d’obtenir un retour instantané de nos collègues. Ainsi, nous gardons facilement contact avec tous les acteurs impliqués dans nos activités publicitaires.

Parmi ses fonctionnalités, nous apprécions tout particulièrement la zone de recherche qui nous permet d’accéder à nos archives pour y retrouver les stratégies et notes d’anciennes campagnes.

#6 – Facebook Blueprint

Nous menons beaucoup de campagnes publicitaires sur Facebook. Disposer d’une ressource de formation telle que Facebook Blueprint, proposant cours, guides et modules d’apprentissage sur les dernières tendances du marketing digital, est donc essentiel.

Que vous souhaitiez tester de nouveaux formats publicitaires, optimiser vos annonces ou affiner vos indicateurs de performance, vous trouverez votre bonheur sur cette plateforme.

#7 -Unsplash

La recherche d’images destinées aux médias sociaux peut s’avérer coûteuse et chronophage. Ainsi, avoir à votre disposition une liste de banques d’images gratuites peut vous permettre de gagner de précieuses minutes.

Nos banques d’images préférées sont Unsplash et Kaboompics, deux plateformes qui offrent la possibilité d’effectuer des recherches par mot-clé parmi des milliers d’images. Le processus de sélection devient ainsi beaucoup plus rapide.

#8 – Hootsuite Impact

Hootsuite Impact est un excellent outil d’évaluation des performances des publications payantes et organiques. Grâce à lui, nous disposons d’informations sur les performances de nos canaux sociaux ainsi que sur notre retour sur investissement (ROI).

Cet outil fournit également des recommandations relatives aux dépenses publicitaires quotidiennes, au ciblage géolocalisé ou encore au coût par action. Ces éléments sont particulièrement utiles lorsque nous menons plusieurs campagnes et souhaitons garantir la cohérence de nos activités publicitaires sur nos différents canaux sociaux.

Avant même de penser à votre stratégie, commencez la préparation de votre prochaine campagne publicitaire en remettant de l’ordre dans votre boîte à outils. Votre organisation sera ainsi plus efficace et vous pourrez suivre les performances de toutes vos annonces avec davantage de précision.

Tirez le meilleur de votre budget publicitaire en utilisant AdEspresso by Hootsuite ou Hootsuite Ads. Nos deux outils répondront à vos besoins et vous permettront de créer, gérer et optimiser vos campagnes publicitaires sur les médias sociaux en toute simplicité.

En savoir plus

Automatisation Des Médias Sociaux ?

L’automatisation des médias sociaux utilise des outils logiciels pour réduire le temps consacré à des tâches qui ne nécessitent aucune intervention humaine.

La création, la publication et l’analyse de contenu sur autant de points de contact peuvent prendre énormément de temps. À moins, bien sûr, que vous n’optiez pour l’automatisation des médias sociaux.

Nous ne parlons pas de bots ici. Nous parlons d’utiliser des outils d’automatisation des médias sociaux qui profiteront autant aux marketeurs qu’au public. Cela implique de réduire le temps consacré aux tâches répétitives, de diminuer les temps de réponse et de vous donner le temps et les données dont vous avez besoin pour créer du contenu plus engageant.

Cerise sur le gâteau : bénéficiez d’un modèle de stratégie sur les Médias Sociaux gratuit pour développer votre propre stratégie facilement et rapidement. Utilisez-le pour surveiller vos résultats avant de les présenter à vos supérieur(e)s, vos collègues ou vos client(e)s.

Qu’est-ce que l’automatisation des médias sociaux ?

L’automatisation des médias sociaux est le processus visant à réduire le travail manuel requis pour gérer les comptes de médias sociaux à l’aide de logiciels d’automatisation.

L’automatisation de la programmation des publications, du service client de base et de la production de rapports d’analyse peut permettre aux responsables des médias sociaux de dégager des heures de travail sur des tâches de plus haut niveau.

Quels sont les avantages de l’automatisation des médias sociaux ?

Les principaux avantages offerts par l’automatisation des médias sociaux sont les suivants :

Réduction du temps nécessaire à la création et à la programmation de publications sur les réseaux sociaux

Réduction des temps de réponses du service client

Augmentation de la collecte de données destinées aux rapports analytiques et à la prise de décisions

Accroissement de la notoriété de la marque et de l’engagement

Combien coûte l’automatisation des médias sociaux ?

Le prix de l’automatisation des médias sociaux peut varier de la gratuité à 1 000 EUR par mois. Tout dépend de vos besoins !

Chez Hootsuite, nous proposons une gamme de forfaits allant de zéro à 739 EUR par mois.

Pour déterminer vos besoins en matière d’automatisation, répondez aux questions suivantes :

Avez-vous besoin de programmer vos publications à l’avance ?

Quel niveau de détail doivent avoir vos rapports ?

Êtes-vous amené à gérer des campagnes de grande envergure sur plusieurs réseaux ?

En plus des réponses à ces questions, le facteur de tarification final prend en compte les réseaux sociaux que vous utilisez.

En effet, certains outils d’automatisation sont spécifiques de certains réseaux tandis que d’autres, généralement les plus onéreux, prennent en charge plusieurs plateformes.

Ceci étant dit, il nous faut le dire clairement : toutes les tâches sur les médias sociaux ne peuvent pas, ou ne doivent pas, être automatisées.

Cela peut sembler évident, mais vous devez éviter toute tactique d’automatisation qui donnerait à votre marque une apparence paresseuse, spammée ou fausse.

L’essentiel est d’utiliser intelligemment l’automatisation des médias sociaux de manière à améliorer votre crédibilité et vos relations en ligne et non à leur nuire.

Examinons les types d’automatisation qui fonctionnent et ceux qui devraient être jetés aux oubliettes du marketing digital.

Voici quelques tâches quotidiennes qui sont les meilleures candidates à l’automatisation du marketing sur les médias sociaux.

À la fin de cet article, nous vous présenterons quelques logiciels de marketing automatisé sur les médias sociaux qui vous aideront à accomplir toutes ces tâches.

Programmation et publication

Se connecter et se déconnecter de différents comptes sociaux pour y publier plusieurs fois par jour peut prendre beaucoup de temps, notamment car le meilleur moment pour publier varie d’une plateforme à une autre.

Dans ce cas, l’automatisation des médias sociaux permet de gagner du temps et d’améliorer l’efficacité sans pour autant réduire la qualité du contenu. Consacrez du temps à la création du contenu, puis utilisez la publication automatique sur les médias sociaux pour programmer les heures de publication appropriées sur chaque réseau.

Collecte de données et création de rapports

Près de deux tiers (64 %) des marketeurs automatisent leurs attributions et leurs mesures de marketing. Le tiers restant :

passe à côté d’informations clés provenant des données marketing, ou

passe beaucoup trop de temps à les collecter et les analyser manuellement.

Service client de base

L’automatisation des interactions avec les clients a été l’un des principaux cas d’utilisation des outils d’intelligence artificielle en marketing en 2023. Pourtant, selon le rapport Hootsuite sur la transformation sociale, seules 13 % des organisations ont accru leur utilisation de l’automatisation des interactions avec les clients pendant la pandémie de COVID-19.

Vous n’avez pas besoin d’un membre humain de l’équipe pour répondre à des questions courantes comme « Quels sont vos horaires ? » ou « Avez-vous des coupons disponibles ? ». De même, vous pouvez automatiser les demandes de service liées au suivi des colis, au statut des remboursements et à d’autres problèmes relevant de votre CRM.

Social commerce

Une IA d’interactions avec les clients bien conçue peut également :

accompagner les clients potentiels tout au long du processus d’achat,

fournir des recommandations de produits personnalisées,

augmenter les conversions sur les médias sociaux.

Suivi et écoute sur les médias sociaux

Le social listening (ou écoute sociale) et le suivi social vous permettent de comprendre les conversations sociales qui ont cours sur votre marque, votre secteur d’activité et vos concurrents. Ils fournissent de la business intelligence et des études de marché précieuses à partir desquelles vous pouvez orienter votre stratégie sur les médias sociaux.

Rechercher manuellement du contenu pertinent dans lequel vous n’êtes pas directement tagué peut prendre du temps. C’est donc une bonne idée de mettre en place une stratégie d’écoute sociale automatisée.

Gestion des publicités sur les médias sociaux

Pour tirer le meilleur parti de votre budget consacré aux publicités sur les médias sociaux, vous devez :

tester les publicités,

suivre les résultats,

répartir les dépenses,

déterminer les emplacements.

L’automatisation de ces tâches chronophages vous permet de consacrer plus de temps à la création de bons textes et à d’autres supports publicitaires.

Automatisation des médias sociaux : ce qu’il NE FAUT PAS faire

N’UTILISEZ PAS de bots spammeurs

La leçon numéro un ici est d’utiliser les bots pour la bonne cause, et non pour la mauvaise. Optez pour des bots qui contribuent à améliorer la vie des clients tout autant que la vôtre.

NE PUBLIEZ PAS le même message sur tous les réseaux

Publier le même contenu sur plusieurs comptes de réseaux sociaux peut sembler être l’option la plus simple, mais ce n’est certainement pas la plus efficace.

Certains outils (y compris les plateformes de médias sociaux elles-mêmes) vous offrent la possibilité de publier automatiquement sur d’autres plateformes. Ne vous laissez pas tenter.

Les plateformes de médias sociaux ont des ratios d’affichage d’image et des comptes de mots différents. Ainsi, les publics de ces diverses plateformes ont des attentes, des caractéristiques démographiques et des préférences phraséologiques différentes. Or, il est très peu probable qu’une même publication réponde à toutes ces exigences et attentes à la fois.

Prenez plutôt le temps d’adapter votre message au public de chaque plateforme. A minima, vérifiez et ajustez les éléments suivants :

Noms d’utilisateur (pseudos, alias, etc.)

Spécifications d’image (type de fichier, taille, rognage, etc.)

Texte basé sur le nombre de caractères

Hashtags (nombre et utilisation)

Vocabulaire utilisé (plutôt retweet, regram ou partager, par exemple)

Au lieu de publier simultanément sur plusieurs plateformes, utilisez la publication automatique sur les médias sociaux à des heures fixes pour utiliser votre temps le plus efficacement possible.

NE VOUS CONTENTEZ PAS de définir une stratégie une bonne fois pour toutes

La programmation groupée automatique de vos publications sur les médias sociaux est un très bon exemple de la façon d’utiliser l’automatisation des réseaux sociaux pour gagner en efficacité. Néanmoins, il est important de garder un œil sur votre calendrier de publication et de procéder aux ajustements nécessaires en temps réel.

Les crises qui changent le monde arrivent tous les jours sur les médias sociaux et une publication avec un mauvais timing peut donner à votre marque une image déconnectée du réel ou dépourvue de tact.

Aussi, programmez vos publications par lots, mais restez informé de ce qui se passe chez vous et dans le monde et tenez-vous prêt à suspendre, reprogrammer ou annuler des campagnes et des publications à venir sur les réseaux sociaux en fonction des événements.

NE SURVEILLEZ PAS sans cesse vos publicités

Les publicités coûtent cher et les publicités mal optimisées encore plus. Si l’on ajoute un surplus de pression due à un budget en baisse, vous risquez d’avoir du mal à lever le nez de vos tableaux de bord publicitaires. Pourtant, les publicités sont tellement basées sur les données que l’automatisation est souvent la meilleure stratégie.

L’un des raccourcis les plus simples consiste à utiliser un outil ( Hootsuite Boost, par exemple) pour promouvoir automatiquement le contenu organique le plus performant. Si vous avez entre les mains une publication exceptionnelle, investissez quelques euros de plus pour lui donner toutes les chances de multiplier son effet. Hootsuite Boost automatise ce déclencheur pour qu’il se produise, que vous soyez à votre bureau en train de le regarder… ou pas.

Le test fractionné (ou test A/B) de vos publicités sur les médias sociaux est un autre domaine où l’automatisation peut vraiment vous aider à atteindre vos indicateurs clés de performance.

10 outils d’automatisation des réseaux sociaux pour vous aider à travailler plus intelligemment (pas plus dur)

Par souci de simplicité, nous avons classé nos outils d’automatisation des réseaux sociaux préférés en catégories. Choisissez les domaines sur lesquels vous souhaitez vous concentrer en premier et découvrez les qui peuvent vous aider.

Publication et programmation

Il s’agit de notre outil de programmation des médias sociaux préféré, et cela pour des raisons évidentes, comme sa fonctionnalité « Meilleur moment pour publier » qui suggère le moment idéal de publication à votre public. Cela vous permet de publier plus de contenu de haute qualité en moins de temps.

Profitez d’un essai gratuit !

Vous pouvez également personnaliser le contenu d’une seule publication pour plusieurs plateformes. Cela permet d’optimiser l’efficacité tout en évitant les problèmes de publication simultanée sur plusieurs plateformes mentionnés précédemment.

Enfin, Hootsuite vous permet bien sûr d’effectuer une programmation groupée de 350 publications à la fois. Grâce à cette publication automatisée sur les médias sociaux, vous pouvez vous concentrer davantage sur la création de contenu et moins sur le bouton Publier.

Si vous utilisez principalement les plateformes Facebook (hum *Meta*), Facebook Business Suite fournit d’excellents outils pour vous aider à automatiser vos publications sur les médias sociaux, vos stories, vos publicités et vos analyses.

Collecte de données et création de rapports

Lorsque vous disposez de suffisamment de données fiables sur ce qui fonctionne pour votre marque, le marketing sur les médias sociaux s’avère moins effrayant, plus efficace et génère un meilleur retour sur investissement.

La plupart des plateformes de médias sociaux incluent des outils d’analyse natifs. Mais analyser chaque plateforme séparément et compiler des rapports manuels peut vous faire perdre beaucoup de temps.

La génération de rapports automatisés et personnalisés sur les médias sociaux via Hootsuite Analyze vous permet de mesurer les performances de votre contenu aussi souvent que vous le souhaitez. Vous recevez des mises à jour en temps réel et des vues d’ensemble des évaluations trimestrielles ou annuelles.

Interactions avec les clients pour les services et le social commerce

Heyday peut automatiser des demandes courantes et le suivi des commandes. Un assistant commercial virtuel fournit des recommandations de produits et augmente les conversions sur les canaux de médias sociaux.

Des modèles de programmation propriétaires en langage naturel permettent à l’assistant virtuel IA de répondre à plus de 80 % des demandes des clients. Les demandes plus complexes sont transférées en toute transparence à des agents humains.

Heyday permet aux clients de vous joindre par :

Sparkcentral utilise une plateforme de distribution de messagerie automatisée qui permet de gérer les interactions avec les clients. Cela permet d’aligner votre service client sur le chat en ligne, les canaux de médias sociaux et la messagerie.

Des agents virtuels aident à résoudre les questions de base des clients et interviennent même pour automatiser les parties des conversations impliquant des agents.

Sparkcentral se synchronise avec votre CRM afin que vous disposiez toujours d’une vue exhaustive de vos clients.

Hootsuite Inbox vous permet de gérer les conversations et les mentions sur toutes vos plateformes de médias sociaux à partir d’un seul tableau de bord. Vous pouvez également utiliser la fonction Réponses enregistrées pour traiter automatiquement les interactions courantes.

Suivi et écoute sur les médias sociaux

Cet outil permet d’automatiser le social listening (ou écoute sociale), avec une analyse instantanée des conversations ayant cours sur les médias sociaux en temps réel. Il fournit des alertes en cas de pic de conversation ou de sentiment sur les médias sociaux. Cela vous informe automatiquement des crises potentielles ou des événements viraux avant qu’ils ne se produisent.

Gestion des publicités

Hootsuite Social Advertising vous permet de tester des centaines de publicités sur Facebook et Instagram, puis de réaffecter automatiquement votre budget aux plus performantes. Cela garantit que vous ciblez le bon public avec les bons indicateurs pour un retour sur investissement maximal.

Vous pouvez booster automatiquement votre budget, voire démarrer une nouvelle campagne en fonction de déclencheurs prédéfinis. Cet outil fournit même des recommandations automatiques quotidiennes sur les performances publicitaires.

Enfin, Hootsuite Social Advertising synchronise votre CRM ou votre répertoire d’adresses e-mail avec votre compte publicitaire Facebook, afin de toujours disposer de publics personnalisés à jour.

Création de contenu

Lately est un outil de rédaction basé sur l’IA. Il étudie la voix de votre marque et les préférences de votre public afin de créer un « modèle d’écriture » personnalisé pour votre marque (il tient compte de la voix de votre marque, de la structure des phrases et même des mots clés pertinents pour votre présence en ligne).

Lorsque vous transmettez du texte, une image ou une vidéo dans Lately, l’IA convertit le contenu en copie sur les médias sociaux, reflétant ainsi votre style d’écriture unique. Par exemple, si vous mettez en ligne un webinaire dans Lately, l’IA le transcrit automatiquement, puis crée des dizaines de publications sur les médias sociaux en fonction du contenu vidéo. Tout ce que vous avez à faire est de revoir et d’approuver vos publications.

Lately s’intégrant à Hootsuite, aussitôt vos publications prêtes, vous pouvez les programmer pour publication automatique en quelques clics. Rien de plus facile !

Comment ça marche ? Vous copiez et collez du texte dans Pictory et l’IA crée automatiquement une vidéo personnalisée en fonction de votre saisie, en puisant pour ce faire dans une immense bibliothèque de plus de 3 millions de vidéos et de clips musicaux libres de droits.

Pictory s’intégrant à Hootsuite, vous pouvez programmer facilement la publication de vos vidéos sans quitter leur tableau de bord.

Lancez-vous

Gérez facilement tous vos médias sociaux au même endroit et gagnez du temps avec Hootsuite.

Création D’Un Calendrier De Contenu Des Médias Sociaux

Lorsque vous créez et publiez du contenu à la volée, vous risquez des fautes de frappe, des problèmes de ton et d’autres erreurs. Il est bien plus sûr (et efficace) de consacrer un moment précis de votre journée de travail à créer, modifier, relire et programmer des publications.

En plus de soulager votre stress, un calendrier de contenu de médias sociaux peut vous aider à planifier des contenus efficaces et équilibrés. Vous pouvez chercher des opportunités de renforcer vos messages sur toutes les plateformes sociales. Et vous pourrez choisir vos horaires de publications de façon à toucher le public le plus large possible.

Poursuivez votre lecture et laissez-vous guider au fil des étapes qui vous permettront de créer votre propre calendrier fonctionnel de contenu de médias sociaux. Nous avons inclus des modèles gratuits de calendriers de contenu de médias sociaux pour vous aider à commencer !

Bonus : Téléchargez notre modèle gratuit de calendrier de contenu de médias sociaux personnalisable pour planifier et programmer facilement tout votre contenu à l’avance.

Qu’est-ce qu’un calendrier de contenu de médias sociaux ?

Un calendrier de contenu de médias sociaux est un aperçu de vos prochaines publications sur les réseaux sociaux, organisées par date. Il peut prendre la forme d’une feuille de calcul, d’un agenda Google ou d’un tableau de bord interactif (si vous utilisez un outil de gestion des médias sociaux).

Un calendrier de contenu comprend généralement, pour chaque publication, une combinaison des éléments suivants :

La date et l’heure de sa mise en ligne

Le réseau social et le compte sur lequel elle sera publiée

Le texte et les ressources créatives (photos ou vidéos par exemple) nécessaires

Les liens et tags à inclure

Création d’un calendrier de contenu de médias sociaux

Suivez la procédure ci-dessous pour créer un plan de contenu de médias sociaux efficace.

1. Analysez vos comptes et contenus sur les réseaux sociaux

Avant de commencer à créer votre calendrier de publications sur les médias sociaux, vous devez avoir une idée claire des comptes de médias sociaux que vous possédez.

Use our social media audit template to create a precise, up-to-date record of:

Comptes frauduleux et profils obsolètes

Sécurité du compte et mots de passe

Objectifs et indicateurs clés de performance pour chaque compte de marque et chaque plateforme

Votre public, ses données démographiques et ses profils

Personnes responsables de chaque tâche au sein de votre équipe

Publications, campagnes et stratégies les plus efficaces

Lacunes, résultats décevants et axes d’amélioration

Indicateurs clés pour mesurer vos futures performances sur chaque plateforme

Dans le cadre de votre audit, notez votre fréquence actuelle de publication sur chaque réseau social. Consultez également vos statistiques pour chercher à comprendre l’impact de la fréquence ou de l’heure de publication sur l’engagement et les conversions.

2. Choisissez vos réseaux sociaux et équilibrez vos types de contenu

Le choix du type de contenu à publier est un élément clé de votre stratégie sur les médias sociaux, et une étape importante dans la création d’un calendrier de contenu de médias sociaux. Plusieurs formules standard équilibrant les types de contenu peuvent vous permettre de commencer :

La règles des tiers

Un tiers de vos publications promeuvent votre activité ou entraînent des conversions.

Un autre tiers de vos publications partagent du contenu organisé par des leaders d’opinion du secteur.

Le dernier tiers de vos publications sur les réseaux sociaux impliquent une interaction personnelle avec vos abonnés.

La règle des 80-20

80 % de vos publications sont conçues pour informer, éduquer ou divertir

Les 20 % restants font directement la promotion de votre entreprise ou génèrent des conversions

Vous devrez également déterminer quels réseaux sociaux utiliser pour quels types de contenu, et ceux qui ne sont peut-être pas du tout utiles dans votre cas.

N’oubliez pas de programmer du contenu généré par les utilisateurs et du contenu organisé pour ne pas vous retrouver submergé de travail afin de tout créer vous-même.

3. Décidez des éléments à inclure dans votre calendrier de contenu de médias sociaux

Votre calendrier de contenu ne ressemblera pas exactement à celui des autres. Par exemple, un propriétaire de petite entreprise qui publie ses propres posts sur les réseaux sociaux aura probablement un calendrier beaucoup plus simple qu’une grande marque dotée d’une équipe complète dédiée aux réseaux sociaux.

Pour tirer le meilleur parti de votre calendrier de contenu, déterminez les informations et les fonctionnalités les plus importantes pour vous.

Nous vous conseillons de commencer avec les informations de base :

Plateforme

Date

Heure (et fuseau horaire)

Texte

Visuels (par exemple : photo, vidéo, illustration, infographie, gif, etc.)

Lien vers des ressources

Lien vers le post publié, incluant toute information de suivi (comme les paramètres UTM)

Vous pouvez également ajouter des détails plus avancés, tels que ceux qui suivent :

Format propre à la plateforme (par exemple : publication dans un flux, story, reel, sondage, streaming en direct, annonce, publication d’achat, etc.)

Secteur d’activité ou campagne associée (lancement de produit, concours, etc.)

Ciblage géolocalisé (monde entier, Amérique du Nord, Europe, etc.)

Publication payante ou organique ? (S’il s’agit d’une initiative payante, il peut s’avérer utile d’ajouter des informations budgétaires supplémentaires)

Le contenu a-t-il été validé ?

Vous pouvez commencer par une simple feuille de calcul. Mais parfois, une feuille de calcul ne suffit pas, c’est pourquoi vous trouverez une liste de nos outils préférés à la fin de cet article.

Au fur et à mesure que vous travaillerez avec votre calendrier, évaluez vos ressentis et demandez à l’équipe de vous fournir des retours d’expérience en continu. S’il est contraignant et lourd, pourquoi ne pas supprimer certains éléments ? En revanche, s’il n’est pas assez détaillé, vous pouvez ajouter quelques colonnes.

À la fin de cette étape, vous devez disposer d’un document en béton facilement compréhensible par tous, même les nouvelles recrues.

Modèles gratuits de calendriers de contenu de médias sociaux

Nous avons créé deux modèles Google Sheets que vous pouvez utiliser comme base pour votre propre calendrier de contenu. Cliquez sur le lien, copiez le fichier et commencez à programmer.

Ce modèle de calendrier de contenu prévoit des publications sur les cinq grandes plateformes (Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn, TikTok). Mais il est hautement personnalisable et vous êtes libre de l’adapter avec les canaux qui vous conviennent.

Assurez-vous de créer un nouvel onglet pour chaque mois et programmez votre contenu éditorial semaine par semaine.

Parmi les nombreux éléments utiles de ce calendrier, ne manquez pas l’onglet de contenu « evergreen ». C’est un répertoire d’articles à succès, qui fonctionnent systématiquement sur les réseaux sociaux à tout moment de l’année.

Ce modèle comprend des colonnes qui vous permettent de suivre et de programmer :

Le type de contenu

La date de publication initiale (gardez-en une trace pour savoir quand il est temps de publier une mise à jour)

Le titre

Le thème

L’URL

L’article le plus performant

L’image la plus performante

Ce modèle est destiné à la programmation de contenus individuels : articles de blog, vidéos, nouvelles recherches, etc. Autrement dit, il vous sert à programmer les contenus dont vous ferez la promotion sur les médias sociaux.

Créez un nouvel onglet pour chaque mois et programmez votre contenu éditorial semaine par semaine.

Ce modèle de calendrier éditorial pour les médias sociaux comprend les colonnes suivantes :

Titre

Auteur

Sujet

Échéance

Publié

Temps

Notes

Vous pouvez adapter votre modèle pour inclure d’autres informations importantes, comme le mot-clé cible ou le seau de contenu.

Pourquoi utiliser un calendrier de contenu des médias sociaux ?

1. Organisez-vous et gagnez du temps

La création et la publication de contenu sur les médias sociaux exigent du temps et de l’attention au quotidien. Un calendrier de contenu de médias sociaux vous aidera à planifier à l’avance, à optimiser votre travail, à ne pas vous éparpiller et à noter toutes vos idées de contenu pour plus tard.

Les outils de calendrier de programmation des médias sociaux vous permettent même de programmer des publications sur les médias sociaux à l’avance pour les publier automatiquement, afin de pouvoir partager du contenu tous les jours sans avoir à vous connecter à tous vos plateformes de réseaux sociaux toutes les heures.

L’internaute moyen utilise régulièrement 7,5 plateformes de médias sociaux. Pour les responsables des médias sociaux, ce chiffre peut être beaucoup plus élevé. Une organisation à l’aide d’un calendrier de contenu et la programmation des publications est essentielle pour gérer plusieurs comptes.

Un peu de travail initial de planification de votre contenu vous permet de gagner du temps pour mieux exploiter vos compétences les plus rentables (et intéressantes), comme la planification stratégique et le brainstorming de campagne.

2. Facilitez une publication régulière

Il n’y a pas de règle absolue concernant la fréquence de publication sur les médias sociaux. Cela dit, certaines bonnes pratiques généralement acceptées peuvent servir de référence.

View this post on Instagram

A post shared by Hootsuite 🦉 (@hootsuite)

Quelle que soit la fréquence à laquelle vous décidez de publier, le plus important est la régularité.

Il est important de respecter une certaine cadence afin que vos abonnés et vos fans sachent à quoi s’attendre. C’est aussi un bon moyen d’utiliser intelligemment les hashtags hebdomadaires comme #MondayMotivation, sans verser dans le malaisant. (Personnellement, je préfère #MonsteraMonday, mais ça ne plaît peut-être pas à tout le monde.)

Un tel framework de contenu allège votre travail chaque semaine au moment de créer vos publications. Et programmer vos publications à l’avance vous permet de respecter votre calendrier de publication tout en vous assurant d’avoir du contenu de qualité en attente, prêt à être diffusé.

Les outils de calendrier de contenu pour les médias sociaux vous permettent de publier régulièrement aux horaires optimaux pour votre public, même si ces horaires ne correspondent pas à ceux de votre journée de travail, et par conséquent…

3. Votre temps libre est vraiment du temps libre

Si votre contenu est planifié à l’avance et que vous l’avez configuré pour qu’il soit publié automatiquement au bon moment, vous pouvez bénéficier d’un véritable temps libre. Sans vous connecter à vos comptes professionnels le jour de Noël, ou tard dans la nuit, ou bien tôt le matin.

Il n’est pas exagéré de dire que pour des responsables médias sociaux bien occupés, la création d’un calendrier de contenu pour les médias sociaux est une décision relevant du bien-être.

Reminder to our community, check in on your mental health. Take a break away from your screens when you can ❤️

— Hootsuite 🦉 (@hootsuite) March 4, 2023

4. Réduisez les fautes de frappe et évitez de grosses erreurs

En programmant vos publications à l’avance, vous avez la possibilité de contrôler votre travail et d’intégrer un filet de sécurité dans votre workflow. La révision, la vérification des faits et l’approbation du contenu avec les personnes concernées de l’organisation sont grandement facilitées par cette anticipation.

Un calendrier de contenu pour les médias sociaux (en particulier un calendrier intégrant les approbations des membres de l’équipe) est le meilleur moyen d’éviter tout ce qui va d’erreurs légèrement embarrassantes (comme des fautes de frappe sans conséquences), à une crise majeure sur les médias sociaux.

5. Créez du contenu de meilleure qualité et des campagnes cohérentes

La complexité des productions sur les médias sociaux a grimpé en flèche depuis leurs débuts. De nos jours, il n’est pas rare que toute une équipe s’affaire à une même publication : rédacteurs publicitaires, graphistes, monteurs vidéo, photographes, voire même maquilleurs et stylistes.

Si vous demandez à votre équipe de tout laisser tomber pour créer un reel Instagram en urgence, vous risquez de vous faire des ennemis. Et vous n’obtiendrez pas le meilleur contenu possible, ni un compte cohérent. L’adoption d’un calendrier de contenu pour les médias sociaux vous permet d’affecter plus efficacement vos ressources (humaines et numériques) et de donner à votre équipe la marge de manœuvre nécessaire pour travailler au mieux.

Une vision à long terme vous permet d’élaborer un contenu et un ton de marque cohérents, à l’appui de vos objectifs marketing sur les médias sociaux et plus encore.

6. Programmez votre contenu en fonction des fêtes et des événements importants

La programmation de votre contenu dans un calendrier vous oblige à garder un œil sur ce qui se passe dans ce calendrier justement. Vous êtes donc paré à tout, du changement d’heure à la Coupe de monde de football. (Et tout le reste, n’oublions pas la journée mondiale de la pizza.)

— Seattle Kraken (@SeattleKraken) February 10, 2023

Nous avons créé un agenda Google des jours férié que vous pouvez utiliser pour encadrer vos publications sur les réseaux sociaux. Vous pouvez facilement l’importer dans votre propre agenda Google pour améliorer un peu plus la pertinence de votre programmation de contenu.

7. Repérez les opportunités de partenariat ou de contenu sponsorisé

En plus de chronométrer votre contenu interne en fonction de fêtes et d’événements traditionnels ou plus obscurs, la planification de votre contenu vous donne le temps de réfléchir à des opportunités de partenariat avec d’autres marques. Ou de contacter des influenceurs pour collaborer sur du contenu sponsorisé.

Il rend également plus facile de coordonner votre contenu organique et payant, afin que vous puissiez tirer le meilleur parti de vos euros de publicité sociale.

Les influenceurs et les blogueurs ont probablement leur propre calendrier de contenu éditorial, auquel vous pouvez accéder via leurs kits médias. Vous avez là une autre occasion de rechercher des opportunités de partenariat grâce à la planification de contenu.

8. Surveillez vos stratégies efficaces et optimisez-les

Programmez ce que vous voulez publier, et mesurez-en les résultats pour optimiser vos performances.

Vos analyse de médias sociaux recèlent un grand nombre d’informations utiles. Un calendrier de contenu pour les médias sociaux permet d’étudier et d’assimiler ces informations ainsi que de répercuter ce que vous avez appris sur votre contenu planifié. Vous pouvez ensuite chercher à améliorer les résultats insuffisants et à produire davantage de contenu performant.

Utilisez votre calendrier pour planifier une stratégie de tests A/B qui vous guidera vers le bon type de contenu, le bon format, la fréquence de publication idéale et le bon moment de la journée pour chaque plateforme sociale.

Par exemple, Hootsuite prévoit de la place dans son calendrier de publication pour des expériences sur les médias sociaux afin de s’assurer que l’équipe travaille sur la base de résultats concrets, et pas seulement de théories.

View this post on Instagram

A post shared by Hootsuite 🦉 (@hootsuite)

Outils et applications de calendrier de contenu des médias sociaux

Il existe sûrement autant d’outils de calendrier de contenu des médias sociaux que de responsables des médias sociaux. Découvrez ci-dessous nos outils préférés.

Bien sûr, Google Sheets n’est pas très élaboré. Mais ce tableur cloud gratuit vous simplifie sans aucun doute la vie. Une simple feuille de calcul Google Sheet accueille sans problème votre calendrier de contenu de médias sociaux, particulièrement si vous utilisez l’un de nos modèles (ou les deux) comme point de départ.

C’est gratuit, facile à partager avec les membres de votre équipe et tout autre décisionnaire, et fonctionnel.

Le Calendrier Hootsuite vous amène au niveau supérieur : il vous permet de rédiger, de prévisualiser, de programmer et de publier tous vos posts sur les médias sociaux directement à partir de son calendrier interactif. Il fonctionne avec Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn, YouTube et Pinterest.

Le programme de contenu que vous pouvez créer avec le Calendrier Hootsuite est interactif. Vous pouvez accéder ainsi à un aperçu de votre visuel et à toutes vos ressources (texte, visuels, liens) depuis une seule et même plateforme. Depuis cet emplacement central, vous pouvez facilement publier, programmer ou modifier vos publications.

Si vous faites partie d’une équipe médias sociaux plus importante, vous pouvez facilement partager le calendrier avec vos collègues et responsables, et même créer des flux de travail d’approbation personnalisés qui vous aideront à toujours garder le contrôle de votre calendrier de contenu bien rempli.

Contrairement à une feuille de calcul statique, le calendrier des médias sociaux que vous pouvez créer avec Hootsuite Planner est flexible et interactif. Si vous voulez un post pour sortir à 15 heures le mercredi au lieu de 9 heures le samedi? Il suffit de glisser-déposer vers la nouvelle fenêtre de temps, et vous êtes prêt à aller.

Pour en savoir plus sur la programmation et la publication de contenu avec Hootsuite, regardez cette vidéo.

Hootsuite vous suggérera même le meilleur horaire de publication pour chacun de vos comptes de médias sociaux, directement dans l’interface de publication.

Une fois que vous avez planifié votre calendrier de contenu, utilisez le calendrier Hootsuite pour programmer tous vos messages sur les médias sociaux, interagir avec vos abonnés et observer le résultat de vos efforts. Inscrivez-vous pour un essai gratuit !

Lancez-vous

Ne vous fiez plus au hasard pour savoir à quel moment poster sur les réseaux sociaux en utilisant la fonctionnalité “Meilleur Moment pour Publier” de Hootsuite.

Snapchat Insights : Comment Utiliser L’outil D’analyse Snapchat

La performance de votre campagne Snapchat est primordial. Grâce à Snapchat Insights, vous allez pouvoir déterminer le ROI de la plateforme très facilement.

Attendu depuis très longtemps par les influenceurs et les marques, l’outil Snapchat Insights propose de connaître bien plus que le simple nombre de vues d’une story.

Snapchat est un réseau social encore très utilisé, notamment chez la génération Z. Analyser les données des contenus Snapchat est donc primordial pour savoir si oui ou non la cible a été touchée et si elle a apprécié votre contenu.

Pourquoi Snapchat Insights est important ?

Parce que cela vous permet de prouver le retour sur investissement (ROI) de la plateforme en vous aidant à :

Obtenir des informations sur votre audience

Découvrir quels sont les contenus qui enregistrent la meilleure performance auprès de votre public

Obtenir un avantage concurrentiel sur le marché

Débloquer des stratégies d’engagement

Découvrir les moments clés pour susciter l’engagement

Grâce à l’outil d’analyse intégré Snapchat Insights, vous pouvez surveiller et optimiser vos indicateurs Snapchat, y compris :

Un rapport détaillé du nombre de vues de vos stories : combien de personnes ont consulté votre story sur les semaines, mois et années écoulés.

Les données démographiques des utilisateurs : leur âge, leur localisation, leur sexe et leurs centres d’intérêt.

Les taux de complétion : combien d’utilisateurs visionnent une story Snapchat jusqu’à la fin.

Voici un aperçu de cet outil et de la façon dont vous pouvez l’utiliser pour en savoir plus au sujet de votre public.

Comment utiliser Snapchat Insights

Dans le cadre de votre stratégie d’utilisation des médias sociaux, connaître la performance de votre campagne Snapchat est primordial. Par chance, grâce à l’outil d’analyse de Snapchat, vous allez pouvoir déterminer le retour sur investissement de la plateforme très facilement.

Remarque : Snapchat Insights est actuellement accessible uniquement aux influenceurs, aux marques vérifiées et à celles qui disposent d’un grand nombre d’abonnés. Comme l’indique le site de Snapchat : « Les utilisateurs appartenant à la catégorie Stories Officielles ou ceux qui ont réussi à développer un public large sur Snapchat ont accès à Insights ! »

Étape 1 : Ouvrez l’application

Rendez-vous sur l’application avec votre téléphone et appuyez sur l’icône Snapchat pour l’ouvrir.

Étape 2 : Rendez-vous sur votre écran d’accueil

Afin d’accéder aux informations de l’outil Insights, vous devez d’abord vous rendre sur l’écran d’accueil. Ouvrez l’application et appuyez sur votre Bitmoji dans le coin supérieur gauche.

Étape 3 : Accédez à Snapchat Insights

Depuis votre écran d’accueil, vous trouverez un onglet intitulé Insights, juste en dessous de Ma Story. Appuyez sur l’onglet Insights pour accéder à l’analyse de votre compte Snapchat.

Remarque : Si vous ne trouvez pas l’onglet Snapchat Insights, vérifiez que vous disposez de la version la plus récente de l’application sur votre téléphone. S’il ne s’affiche toujours pas, essayez de désinstaller puis réinstaller l’application avant de redémarrer votre téléphone complètement.

Une fois que vous y êtes, vous aurez accès à toutes les données Snapchat Insights pour votre compte. Voici ce à quoi ressemble la première page :

Autres outils d’analyse sur Snapchat

Si vous cherchez un autre moyen de consulter des données analytiques sur votre compte que via Snapchat Insights, vous avez de la chance. Il existe d’innombrables outils formidables dédiés à l’analyse des comptes Snapchat que vous pouvez utiliser pour surveiller vos campagnes marketing.

Nous vous en recommandons deux en particulier : Snaplytics et Delmondo.

Lancé en 2024 depuis Copenhague, Snaplytics s’est positionné en tant qu’outil d’analyse Snapchat des plus épatants.

Les indicateurs clés fournis par Snaplytics incluent :

Les taux d’ouverture

Le nombre de vues

Le nombre moyen de captures d’écran par story

Le taux de complétion

Delmondo est un autre outil fantastique que vous devez absolument utiliser dans le cadre de l’analyse de votre compte Snapchat. Utilisé par de grandes marques telles que McDonald’s et Spotify, Delmondo offre de solides indicateurs, notamment grâce à sa collecte de données quotidienne automatisée et ses rapports à long terme.

Delmondo inclut les fonctionnalités clés suivantes :

Indicateurs de base comprenant le nombre de vues uniques, d’impressions, les taux de complétion et de captures d’écran

Informations sur le public offrant une présentation détaillée des personnes qui voient votre contenu

Comparaison des canaux qui fournit des données permettant de comparer la performance de vos stories Snapchat face à votre contenu sur Facebook, Twitter, Instagram et YouTube

8 indicateurs clés à surveiller sur Snapchat 1.Le nombre de vues uniques

Dans l’encadré intitulé Story Views (YTD) (Nombre de vues de la story (à ce jour)), vous trouverez le nombre total d’utilisateurs uniques ayant vu votre story Snapchat. Il s’agit du nombre total de personnes qui ont ouvert la première vidéo ou image de votre story Snapchat et l’ont regardée pendant au moins une seconde.

Chaque utilisateur n’est compté qu’une seule fois. Cela signifie que le nombre que vous voyez reflète la totalité des utilisateurs ayant consulté votre contenu, indépendamment du nombre de fois où ils ont véritablement regardé votre story.

Sous l’encadré se trouve également le nombre de vues uniques que vous avez enregistrées au cours de la semaine et du mois écoulés.

2.La durée de visionnage

La durée de visionnage indique le nombre de minutes durant lesquelles les utilisateurs ont regardé votre story Snapchat. Cette information est disponible sous forme de moyenne au jour où vous la consultez, ou bien, comme pour les vues de votre story, vous pouvez l’obtenir uniquement pour les semaines et mois écoulés.

Cela vous permet de savoir si votre contenu intéresse suffisamment les utilisateurs pour capter leur attention et la conserver. Si jamais vous constatez une baisse de ces chiffres, vous devrez envisager de modifier le type de contenu que vous mettez en avant.

Si vous souhaitez obtenir une perspective encore plus nuancée de vos durées de visionnage, balayez l’écran pour atteindre la fenêtre suivante au milieu.

Ici, vous pourrez consulter la durée moyenne de visionnage pour chaque jour de la semaine. Vous saurez ainsi combien de temps les utilisateurs regardent votre story en moyenne avant de passer à la suivante.

Ces données vous révéleront deux éléments :

Quel jour de la semaine est le plus propice pour publier vos contenus. Par exemple, en vous basant sur les données figurant sur l’image ci-dessus, vous envisagerez probablement de publier plus souvent le jeudi et éviterez de le faire le week-end.

Combien de temps doit durer votre story. Ainsi, si vous constatez que votre story est consultée en moyenne pendant 9 secondes (comme dans l’exemple ci-dessus), il est préférable que la durée de votre contenu soit approximativement de cet ordre.

Globalement, les vues vous permettront de déterminer le type de contenu que votre public cible souhaite voir et la durée pendant laquelle il souhaite le consulter.

3.Les taux de complétion

Pour connaître votre taux de complétion, il vous suffit de balayer l’écran jusqu’à la dernière page d’indicateurs intitulée Story View Percentage (Pourcentage de vue des stories), au milieu de l’écran Insights. Vos taux de complétion pour la semaine entière y seront disponibles.

Comparables aux taux de rebond d’un site Web, vos taux de complétion vous montreront combien d’utilisateurs ont regardé l’intégralité de votre story, du début à la fin. Vous pourrez alors savoir si votre story Snapchat trouve un écho auprès de votre public cible.

Avant l’arrivée de Snapchat Insights, les influenceurs et les marques devaient diviser le dernier nombre de vues par le premier afin de déterminer le taux de complétion. Vous pourrez désormais accéder à ce dernier sur votre page Story View Percentage.

Il est dans votre intérêt que ces chiffres se rapprochent le plus possible de 100 %. Si vous constatez une baisse, cela signifie que votre public cible n’interagit pas suffisamment avec votre contenu pour regarder votre story Snapchat dans son intégralité. Envisagez alors de la raccourcir ou de modifier le type de contenu que vous présentez.

4.Taux de désengagement

La plateforme d’analyse native de Snapchat a cependant quelques lacunes. Par exemple, il n’est toujours pas possible de trouver le taux de désengagement de vos stories Snapchat.

Celui-ci est une précieuse source d’informations concernant le niveau d’engagement lié à votre présence sur Snapchat. En effet, il vous indique avec précision le moment où les utilisateurs ont cessé de regarder votre story.

À défaut de pouvoir vous montrer où trouver le taux de désengagement sur Snapchat Insights, il vous faudra faire un petit calcul pour le découvrir. Par chance, il est des plus simples.

Pour effectuer le calcul, trouvez la différence de nombre de vues d’un Snap au suivant, divisez la différence par le nombre de vues du premier Snap, puis multipliez le résultat par 100. Ceci vous permet de repérer le moment exact auquel les utilisateurs ont commencé à décrocher de votre story.

Par exemple, votre story comporte deux photos. La première a été vue 100 fois, la seconde 80.

100 – 80 = 20

Puis :

20 / 100 = 0,20

Enfin :

0,20 x 100 = 20 %

Et voilà ! Votre taux de désengagement est donc de 20 %.

Vous pourrez désormais utiliser ces informations afin d’optimiser au mieux la structure de vos stories et ainsi stimuler l’engagement.

5.Captures d’écran

Cela vous révèle combien de personnes ont fait une capture d’écran de votre contenu Snapchat.

Les captures d’écran peuvent également vous aider à stimuler l’engagement. De plus, elles permettent de mesurer le succès de votre campagne marketing sur Snapchat.

Par exemple, Taco Bell a invité ses abonnés à faire des captures d’écran d’une carte de Saint Valentin publiée sur sa story et à la partager avec leurs amis dans le cadre de sa campagne de Saint-Valentin sur Snapchat.

Surveillez vos captures d’écran pour savoir quels types de contenu (par ex. photos, vidéos, images filtrées) ont le plus de succès auprès de votre public. Sachez également quelles sont les personnes qui effectuent le plus de captures d’écran de vos Snaps. Ces utilisateurs pourraient finir par devenir les meilleurs ambassadeurs de votre marque.

6.Données démographiques

Avec Snapchat Insights, il est désormais également possible d’avoir accès aux données démographiques de vos abonnés. Cela peut vous aider à déterminer quel type de contenu vous souhaitez promouvoir et qui vous souhaitez cibler.

En bas de la page Insights, vous pouvez trouver le pourcentage d’hommes et de femmes qui ont regardé votre story. Vous trouverez également la tranche d’âge des utilisateurs ayant visionné votre contenu.

Vous pouvez explorer encore davantage de données démographiques en appuyant sur le bouton Voir plus, qui vous redirigera sur la page suivante :

Là, vous aurez accès à un rapport détaillé concernant l’âge, les centres d’intérêt et l’endroit où se trouvent les personnes qui consultent votre contenu. Si vous souhaitez aller encore plus loin, vous pouvez par ailleurs comparer les informations démographiques des hommes et des femmes.

Ces données peuvent s’avérer essentielles afin de vous aider à prendre des décisions, des photos que vous partagez aux produits que vous sortez.

7.Nombre d’abonnés

Celui-ci est simple. Il représente le nombre de personnes qui sont abonnées à votre marque et qui, avec un peu de chance, interagissent avec votre contenu.

Ce qui n’est pas simple, en revanche, c’est de connaître le nombre exact d’abonnés que vous avez à votre actif. Snapchat utilise actuellement un système de score plutôt qu’un total précis d’abonnés.

Ce score représente la somme de tous les messages que vous envoyez et recevez. Cependant, une règle simple vous permet de calculer votre nombre approximatif d’abonnés : prenez le plus grand nombre de vues que vous avez enregistré sur votre story Snapchat, puis multipliez-le par 1,5.

Cela devrait vous donner une bonne estimation du nombre d’abonnés que vous avez sur Snapchat. Connaître cette donnée vous donnera un aperçu de la notoriété de votre marque et vous permettra de savoir si vos campagnes Snapchat sont utiles dans un premier temps.

8.Analyse des géo-filtres

Les géo-filtres font partie des fonctionnalités les plus intéressantes de Snapchat. Ils permettent aux utilisateurs d’ajouter des images, des illustrations, des tampons personnalisés et des éléments de votre marque aux photos et vidéos.

Les géo-filtres sont pour les marques un moyen amusant et efficace de stimuler l’engagement autour d’un produit ou d’un événement.

Découvrez quelques-uns de ces formidables géo-filtres à l’image des marques qui les ont conçus :

Connectez-vous à Snapchat sur le Web

Cliquez sur votre nom dans le coin supérieur droit de Snapchat

Cliquez sur My Geofilters (Mes géo-filtres)

Sélectionnez le géo-filtre

Faites défiler la page vers le bas pour consulter vos indicateurs, et voilà !

Vous souhaitez maîtriser Snapchat sur le bout des doigts ? Consultez notre article concernant 35 astuces et fonctionnalités Snapchat dont vous ignoriez probablement l’existence.

Hootsuite est l’outil idéal pour médias sociaux. Au sein d’une même plateforme, vous pouvez importer, programmer, publier, promouvoir et suivre tout votre contenu.

En savoir plus

Golang Program To Find G C D Using Recursion

In this tutorial we will discuss how to write a Golang program to find the greatest common divisor GCD using recursion.

The greatest common divisor (GCD) of two or more numbers is the greatest common factor number that divides them, exactly. It is also called the highest common factor (HCF). For example, the greatest common factor of 15 and 10 is 5, since both the numbers can be divided by 5.

15/5 = 3 10/5 = 2 Algorithm

Step 1 − Import the package fmt

Step 2 − Start function main()

Step 3 − We will use an if-conditional statement

Step 4 − Recursive call to the function itself

Step 5 − Start the function main()

Step 6 − Call the function factorialnumber ()

Step 7 − Print the result on the screen using fmt.Println()

Example 1

package

main

import

“fmt”

func

main

(

)

{

var

n1

int

var

n2

int

fmt

.

Println

(

“Golang Program to find GCD using recursion”

)

n1

=

36

n2

=

60

fmt

.

Println

(

“G.C.D OF”

,

n1

,

n2

,

“is”

,

hcf

(

n1

,

n2

)

)

}

func

hcf

(

n1

int

,

n2

int

)

int

{

if

(

n2

!=

0

)

{

return

hcf

(

n2

,

n1

%

n2

)

;

}

else

{

return

n1

;

}

}

Output Golang Program to find GCD using recursion G.C.D OF 36 60 is 12 Description of the Code

In the above program, we first declare the package main

Next we declare and initialize the integer variables n1 and n2

Algorithm

Step 1 − Import the package fmt

Step 2 − Start function main()

Step 3 − Declare and initialize the variables

Step 4 − Create the function gcd()

Step 5 − We will use if else conditional statement

Step 6 − Recursive call to the function itself

Step 7 − Print the result using fmt.Printf().

Example 2

package

main

import

“fmt”

func

main

(

)

{

var

a

int

var

b

int

var

result

int

fmt

.

Println

(

“Golang Program to find GCD using recursion”

)

a

=

300

b

=

60

result

=

gcd

(

a

,

b

)

fmt

.

Printf

(

“The GCD of %d and %d is %d.n”

,

a

,

b

,

result

)

}

func

gcd

(

a

int

,

b

int

)

int

{

for

a

!=

b

{

if

b

<

a

{

return

gcd

(

a

b

,

b

)

}

else

{

return

gcd

(

a

,

b

a

)

}

}

return

a

}

Output Golang Program to find GCD using recursion The GCD of 300 and 60 is 60. Description of the Code

In the above program, we first declare the package main

Next we declare and initialize the integer variables a, b and result

Variables ‘a’ and ‘b’ correspond to the integers whose GCD is to be found. Variable result corresponds to the final result after calculating the GCD.

Now create the function gcd()

We will use for loop and if-else conditional statements to execute the code. For loop is used to check that both the ‘a’ and ‘b’ variable values are not equal. If this condition is true then the loop is executed. If condition is false return the value of ‘a’. If-else condition statement is used to check the value of ‘a’ variable is greater than the value of ‘b’ variable. If the condition is true, then return two integer variable values. Otherwise, if the condition is false, then execute else statement and return the values of two integer variable.

In the lines of code: return gcd(a – b,b): return gcd(a,b – a) : here the function calls itself, recursive call

And finally printing the result on the screen using in-built function fmt.Printf().This function is defined under the fmt package and it helps to write standard output.

Conclusion

In the above two examples we have successfully compiled and executed the Golang program code to find the greatest common divisor GCD using recursion technique.

We are using fmt println() and fmt.Println() functions for printing the result on the output screen. Here we are showing how to implement conditional statement in the Go language. We have used if condition in one example and for loop in second example.

Update the detailed information about Utiliser Une Image Sur Les Médias Sociaux : Comprendre Le Droit D’Auteur on the Kientrucdochoi.com website. We hope the article's content will meet your needs, and we will regularly update the information to provide you with the fastest and most accurate information. Have a great day!